Les prêts personnalisés

Les personnes avec des revenus modestes peuvent également envisager l’achat immobilier grâce aux prêts d’aide à l’accession. Ces prêts sont octroyés pour que le ménage puisse accéder à sa résidence principale, que ce soit en l’achetant ou en la faisant construire. Ces prêts peuvent également servir à réaliser des travaux.

Ces prêts sont soumis à des conditions de revenus, en fonction de la zone géographique du logement et du nombre d’occupants du foyer. 

Qu'est-ce qu’un prêt personnalisé ?

Un prêt personnalisé s’obtient en fonction d’une caractéristique précise. Les conditions d’octroi sont très différentes d’un prêt personnalisé à l’autre. Elles peuvent dépendre notamment des conditions de ressources ou non, du bien immobilier acheté, de la situation géographique du bien ou encore du prêt principal contracté.

En effet, les prêts personnalisés sont pour la plupart de micro-prêts, c’est-à-dire que le montant emprunté ne suffit pas à acquérir un bien immobilier, mais ils peuvent aider à assurer un plan de financement trop juste. Par extension, ce sont des prêts dits bonifiés : ils accompagnent un crédit immobilier principal, qu’il soit composé d’un ou de plusieurs prêts aidés ou non.

Les banques assimilent généralement ces prêts à un apport personnel. Ils peuvent donc permettre de réussir à obtenir un crédit immobilier. 

Les prêts personnalisés sont le plus souvent accordés dans le cadre de l’acquisition d’une résidence principale, pour un logement neuf ou ancien, avec ou sans travaux. L’emprunteur peut alors personnaliser l’assurance de prêt et la garantie en fonction de sa situation personnelle ou professionnelle. 

Les prêts régionaux et départementaux

Certaines régions et départements offrent la possibilité à leurs résidents d’obtenir un prêt pour accéder à leur résidence principale. Ces prêts se font en fonction des ressources du foyer et complètent un prêt immobilier principal.

La décision de l’octroi d’un prêt ou non revient au Conseil Général de la région ou du département. Cette décision dépend des objectifs du territoire (rénovation du parc immobilier ancien, construction de logements neufs, rénovation énergétique des logements) ainsi que de l’enveloppe budgétaire.

Dans le même registre, certaines communes ou communautés de communes peuvent décider d’attribuer des prêts locaux à leurs administrés, afin de dynamiser l’accès à la propriété dans le territoire. Les informations sur ces aides peuvent s’obtenir auprès du Conseil Général, de la mairie ou de l’ADIL de votre commune. 

Le prêt caisse de retraite

Contrairement à ce qu’évoque son nom, le prêt caisse de retraite n’est pas réservé aux personnes retraitées, mais aussi aux actifs comme les salariés, cadres, dirigeants, fonctionnaires, indépendants, agriculteurs, etc. Il n’y a pas de limite d’âge.

Il s’agit d’un prêt octroyé par les caisses de retraite, des organismes indépendants qui proposent ce type de service en plus de leurs prestations sociales. Elles réservent ce prêt à leurs adhérents, avec des conditions d’accès différentes d’un organisme à l’autre. Les critères comme le montant, la durée, ou encore les conditions de ressources des emprunteurs varient.

Le prêt des caisses de retraite est un prêt complémentaire qui vient soutenir un autre crédit immobilier, dans le cadre du financement d’un achat de résidence principale neuve ou ancienne, avec ou sans travaux. Le montant de ce prêt se situe entre 3 000 et 15 000 €, remboursable entre 5 et 10 ans, 15 ans maximum.

Le prêt fonctionnaire

Le prêt immobilier aux fonctionnaires s’adresse à tous les employés de la fonction publique de l’Etat. Cela concerne les établissements scolaires, préfectures et ministères, la fonction publique territoriale (FPT), avec les employés au service des communes, départements et régions, ainsi que la fonction publique hospitalière (FPH). 

Le montant du prêt immobilier est compris entre 1 585 et 3 887 €, pour l’achat d’un bien neuf ou ancien. Le montant octroyé dépend de votre situation familiale, de la zone géographique du bien et du nombre de pièces du logement. 

Ce prêt peut également être contracté pour des travaux d’agrandissement ou de transformation. Le montant est alors calculé en fonction des fourchettes suivantes :

  • Transformation : de 28,20 euros/m2 à 31,25 euros/m2 
  • Agrandissement : de 18,30 euros/m2 à 19,82 euros/m2 

Le prêt fonctionnaire peut être remboursé entre 10 et 15 ans, selon la volonté de l’emprunteur. Il existe un différé d'amortissement de 3 ans pendant lesquels l'emprunteur ne rembourse que les intérêts. 

Le prêt pro-BTP

Le prêt pro-BTP est un prêt destiné aux professionnels du secteur du BTP. L’emprunteur doit avoir moins de 67 ans, être salarié, apprenti ou retraité d’une entreprise du BTP et être affilié à un contrat de prévoyance conventionnelle auprès de BTP-Prévoyance depuis au moins 12 mois continus. Il ne doit pas avoir d’autres prêts immobiliers en cours auprès de Pro BTP.

Ce prêt est prévu pour le financement d’une résidence principale, que ce soit pour une acquisition, construction, ou une rénovation globale. L’emprunteur doit être primo-accédant, il ne doit pas avoir été propriétaire de sa résidence principale au cours des 2 années précédentes.

Le prêt pro-BTP est un prêt complémentaire qui ne peut financer qu’un pourcentage de l’emprunt, 20% maximum. Le montant d’un prêt Pro BTP ne peut être inférieur à 5000 € et ne peut pas dépasser les 20 000 €. Sa durée est annexée sur celle du prêt principal qui lui est associé, sans excéder 20 ans.