Nos agences restent ouvertes et nos conseillers disponibles !

Demandez votre éEtude gratuite

Les différents prêts immobiliers

Il existe de nombreuses solutions pour financer votre achat immobiiier. En fonction de votre situation personnelle et du type de bien acheté, vous pouvez prétendre à différents prêts. Voyons ensemble ce qui les différencie.

Les différents prêts immobiliers

Prêt immobilier bancaire

Le plus connu de des prêts immobiliers est le prêt dit « bancaire » accessible à tous les projets d'achat.

Conditions d'obtention du prêt bancaire

Sous réserve d'avoir une bonne situation financière, les banques peuvent vous délivrer un prêt bancaire pour financer votre projet d'achat immobilier. Il n'y a pas de condition stricte à respecter pour l'obtenir ni de sommes maximales d'emprunt autorisées.

Le taux d'intérêt

Le taux d'intérêt est fixé par la banque elle-même, ces prêts n'étant ni financer par l'état ni soumis à des plafonds réglementaires. Ces taux peuvent donc varier grandement entre deux établissements bancaires.

Pour trouver rapidement la banque qui proposera le meilleur taux, faites confiance à votre courtier CFP Courtage qui s'assurera de vous dénicher le financement le plus avantageux. Lors de cette négociation, l'établissement bancaire proposera différents types de taux pour votre crédit immobilier (fixe, variable ou mixte).

Votre courtier pourra vous aider à faire votre choix en analysant votre situation financière pour trouver ce qui vous correspondra le mieux.

Prêts d'aide à l'accession

Ces prêts à l'accession sociale ont été conçu pour faciliter l'accès à l'achat d'un bien immobilier pour les personnes avec peu de revenus. Ces prêts immobiliers sont donc soumis à des plafonds réglementaires quand à la somme maximum prêtée et les personnes désireuses d'y souscrire doivent remplir un certain nombre de critères.

En complément d'un prêt bancaire, il existe aujourd'hui cinq prêts immobiliers d'aide à l'accession aux conditions attractives :

  • le Prêt à Taux (PTZ),
  • l'Eco-Prêt à Taux Zéro (Eco-PTZ),
  • le Prêt à l'Accession Sociale (PAS),
  • le Prêt Employeur
  • le Prêt Epargne Logement ou Compte Epargne Logement (PEL ou CEL).

Prêt à Taux Zéro - PTZ

Le Prêt à Taux Zéro s'adresse aux primo-accédants, c'est-à-dire aux personnes souhaitant acquérir leur première résidence principale. Soumis à des conditions de ressources et variable selon la zone où a lieu l'opération, le PTZ finance une partie de l'opération.

Le logement financé doit être neuf mais il peut parfois financer certains logements anciens sous conditions de travaux. Dans ce prêt immobilier, les intérêts sont pris en charge par l'Etat. Les dernières conditions d'optention du Prêt à taux zéro (PTZ) ont été modifiées le 1er janvier 2018.

L'Eco-Prêt à Taux Zéro - Eco-PTZ

L'éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) permet de financer des travaux améliorant la consommation énergétique de votre logement. L'éco-PTZ peut être accordé pour financer soit :

  • des travaux comprenant au moins 2 types travaux figurant dans la liste suivante : isolation de la toiture, changement des fenêtres ou portes, isolation des murs donnant sur l'extérieur,   changement du système de chauffage, de ventilation ou de production d'eau chaude.
  • des travaux de réhabilitation de la fosse septique par un dispositif ne consommant pas d'énergie.

Le montant maximum de l'éco-PTZ est de 30 000 € par logement, remboursable sans intérêt. Les dépenses financées par l'éco-PTZ peuvent ouvrir droit au crédit d'impôt pour la transition énergétique si le montant des revenus de l'année n-2 du foyer fiscal n'excède pas :

  • 25 000 € pour une personne célibataire, veuve ou divorcée,
  • ou 35 000 € pour un couple soumis à imposition commune et 7 500 € supplémentaires par personne à charge.

Prêt à l'Accession Sociale - PAS

Le Prêt d'Accession Sociale (PAS) a pour objectif de favoriser l'accession à la propriété des ménages aux revenus modestes. Les conditions de ressources pour en bénéficier sont les mêmes que pour le prêt à taux zéro.

Le Prêt d'Accession Sociale est accordé par une banque ou établissement financier ayant passé une convention avec l'État pour financer la construction ou l'achat d'un logement, avec ou sans travaux d'amélioration. Il est remboursable avec intérêts et peut financer jusqu'à l'intégralité du coût de l'opération.

Prêt Employeur

Pour financer l'acquisition d'un logement, il est possible d'intégrer dans votre plan de financement un prêt employeur. Attention toutefois à l'effet trompe l'œil du prêt employeur qui peut avoir un effet négatif sur le coût de crédit global malgré un taux d'intérêt qui peut sembler attractif. N'hésitez pas à demander conseil à votre interlocuteur chez CFP.

Prêt Epargne Logement ou Compte Epargne Logement - PEL ou CEL

Le Plan Epargne Logement (PEL) est une épargne bloquée qui, quand son terme est atteint (4 ans), peut être utilisée de plusieurs façons. Il peut ainsi soit être clôturé, soit être poursuivi, soit permettre d'obtenir un prêt immobilier à un taux privilégié. L'obtention du prêt immobilier permet également au souscripteur de bénéficier d'une prime versée par l'État. Idem pour le Compte Epargne Logement (CEL).

Ainsi, en fonction de votre situation professionnelle, financière mais aussi familiale, vous pouvez bénéficier d´un ou plusieurs prêts d´aide à l´accession pour financer votre projet immobilier. Votre conseiller CFP Courtage est là pour vous aider à déterminer ceux auxquels vous pouvez prétendre et quelle combinaison de prêts est la plus avantageuse pour vous.

 

Prêts des collectivités locales

Peu connus mais pourtant avantageux

Ces prêts immobiliers de type social peuvent vous aider à réaliser votre projet d'achat immobilier. Ils sont accordés par les collectivités territoriales du lieu où vous résidez, c'est-à-dire par votre région, votre département, votre caisse de retraite ou encore votre établissement bancaire si vous êtes fonctionnaire.

Des micro-crédits en complément d'un autre prêt immobilier

Ils sont présentés sous forme de micro-crédit pouvant financer une partie de votre achat immobilier, que ce soit pour acheter sur plan, faire construire ou acheter dans l'ancien. Ils sont soumis à certaines conditions d'obtention et disposent d'un plafond ne pouvant être dépassé. C'est pourquoi il s'adresse surtout aux familles disposant de revenus modestes et doit être utilisé en complément d'un autre prêt à taux privilégié (prêt patronal ou encore prêt à l'accession sociale).

Renseignez-vous auprès de vos collectivités territoriales ou auprès d'un courtier en crédit immobilier pour savoir si vous pouvez prétendre à l'obtention d'un prêt des collectivités locales.

Haut de page
Facebook Twitter